Édition 2022

Conférence de presse à Paris : Le Livre sur la Place 2022 se dévoile

La 44e édition du Livre sur la Place se tiendra à Nancy du vendredi 9 au dimanche 11 septembre 2022. Une édition importante en cette année qui marque les 200 ans de la naissance du Nancéien Edmond de Goncourt, à qui l'on doit le prestigieux prix Goncourt. Retrouvez les premières indiscrétions suite à la conférence de presse qui s'est déroulée au restaurant Drouant à Paris, en présence notamment des Académiciens Goncourt, fidèles parrains du salon, de Mathieu Klein et de Sarah Polacci.

Publié le

Le Livre sur la Place, c'est avant tout...

Les Académiciens Goncourt ambassadeurs du salon ! Si l'aventure, commencée en 1979 avec une vingtaine d'auteurs signant sous l'Arc Héré, a débouché aujourd'hui pour le Livre sur la Place à ce titre envié de premier Salon national de la rentrée littéraire, c'est d'abord aux Académiciens Goncourt qu'il le doit. À Nancy, ville où est né Edmond de Goncourt, ils sont chez eux.

L’enthousiasme des écrivains à vouloir converger vers Nancy où, outre les dédicaces, ils nouent un dialogue particulièrement fécond avec leurs lecteurs. Tous se retrouveront sous le chapiteau de l’actualité littéraire. Plus de 200 d'entre eux seront en débats ou entretiens. Beaucoup d’éditeurs aiment aussi être à Nancy pour cette fête du Livre, chaleureuse et animée.

Le plaisir d’un patrimoine unique. Entourant le chapiteau du Livre sur la Place, les ors du XVIIIème siècle de l’élégante Place de la Carrière rivalisent de beauté avec ceux de la Place Stanislas, à seulement quelques mètres de la Ville Vieille et de son charme particulier.

L’impatience du public qui, chaque année, attend avec joie la manifestation. Plus de 120 000 visiteurs se pressent dans les allées du Livre sur la Place, venant de tout le Grand Est, de Belgique, du Luxembourg mais aussi de Paris. Nancy, à 1h30 de la capitale par TGV, attire en Lorraine un large public friand de culture et de patrimoine.

Partout la fête du livre : dans toute la Métropole, faire partager la passion des mots et de la lecture au public le plus large, le plus divers, est la mission, l’ambition du Livre sur la Place. Aussi, les écrivains créent-ils le dialogue autour du livre avec les écoles, les collèges et les lycées, ou encore avec la Maison d'arrêt…

La force de ses 7 prix :

L'affiche 2022 réalisée par Nicolas Vial

Dessinateur de presse et illustrateur, Nicolas Vial a fait ses études à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués & des Métiers d'Art et à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il vit et travaille à Paris.

En 1982 et durant trente-deux ans, il a été dessinateur au Monde, ainsi que dans de nombreux autres journaux et magazines, comme Le Journal du Dimanche, L’Express, Le Nouvel Observateur, Le Temps, Connaissance des Arts, Beaux-Arts Magazine, Télérama, Le Magazine littéraire, Elle, Books, Le Figaro Magazine, Le Un, America, etc.

Il a réalisé des affiches de cinéma et des illustrations pour l'édition. Il est l'auteur d’une vingtaine de livres et a été dessinateur officiel de la Mission Française pour l'an 2000.

Nicolas Vial raconte l'affiche

« Quand Françoise Rossinot et Sarah Polacci m’ont demandé de créer l’affiche du Livre sur la Place 2022, sans savoir que ma famille paternelle était nancéienne, j’ai été particulièrement touché.

Mon grand-père Henri Vial, éditeur, est né en 1892 rue de la Ravinelle à Nancy. Ce visuel, c’est tout mon univers. Je suis né dans une imprimerie et une maison d’édition de livres d’art. L’odeur de l’encre, l’odeur du papier, l’odeur de la colle, l’amour obsessionnel de mon père pour la typographie, qui tutoyait dans sa tête Garamond, Baskerville, Rockwell, Elzevir et Didot.

Le hasard veut que je descende du général Drouot, « le Sage de la Grande Armée », qui a été la fierté de Nancy en son temps. Quant à mon arrière arrière-grand-père, Charles Mathieu, président de la Cour d’appel de Nancy, il a été peint par un jeune Émile Friant alors âgé de 23 ans qui avait, dans son élan, peint aussi son épouse Clémence.

C’est très émouvant pour moi d’exposer, qui plus est, au Palais du Gouvernement, mon bestiaire, créé cette année à partir des planches lithographiques éditées par mon grand-père. Un bestiaire abécédaire.

Un grand retour à Nancy. La seule fois où j’y suis allé, j’avais 12 ans et ils vendaient la maison familiale… »

Didier Decoin, président du Livre sur la Place 2022

Président de l’Académie Goncourt et prix Goncourt lui-même, Didier Decoin est un journaliste, écrivain et scénariste français né en 1945.

Il est le fils du cinéaste Henri Decoin. Après des études secondaires au collège SainteCroix de Neuilly-sur-Seine, il commence sa carrière comme journaliste de presse écrite à France Soir. Puis il collabore à plusieurs journaux comme Le Figaro, Les Nouvelles littéraires et participe à Europe I et à la création du magazine V.S.D. Également féru de navigation, il a longtemps été chroniqueur à la revue Neptune Moteur.

Parallèlement au journalisme, il entame une carrière de romancier. Il a vingt ans lorsqu'il publie son premier livre, Le Procès à l'amour. Celui-ci sera suivi d'une vingtaine de titres, dont John l'Enfer pour lequel, en 1977, il reçoit le prix Goncourt.

Pour sauvegarder sa liberté d'écrivain, Didier Decoin se dote d'un second métier garant de son indépendance, celui de scénariste. Au cinéma, il travaille pour des réalisateurs tels que Marcel Carné, Robert Enrico, Henri Verneuil, et Maroun Bagdadi avec qui il recevra, pour le film Hors-la-vie, le prix spécial du jury au festival de Cannes.

Mais c'est à la télévision que Didier Decoin consacre l'essentiel de ses activités. Auteur de très nombreux scripts originaux et d'adaptations, et après avoir dirigé pendant trois ans et demi la fiction de France 2, il reçoit en 1999 le Sept d'Or du meilleur scénario pour Le Comte de Monte-Cristo (mini-série télévisée diffusée en 1998).

En 1995, il est élu à l'Académie Goncourt au couvert de Jean Cayrol et en janvier 2020, il en devient le président.

En 2007, il est élu président de l'association "Les écrivains de Marine".

La manifestation en quelques chiffres

  • 120 000 visiteurs
  • 25 000 personnes assistant aux rencontres
  • 3 000 scolaires impliqués
  • 500 auteurs en dédicaces
  • 250 auteurs en programmation
  • 150 débats, entretiens, lectures…
  • 50 intervenants (journalistes, modérateurs, traducteurs, interprètes en Langue des Signes Française, comédiens, chanteurs, musiciens, conteurs…)
  • 18 lieux de programmation
  • 2 expositions
  • 160 maisons d'éditions
  • 50 partenaires (publics, privés, médias)
  • 1h30 de Paris en TGV