Prix Livre et Droits humains

"Vivre sous la menace" de Stefan Le Courant lauréat du Prix "Livre et Droits Humains"

"Vivre sous la menace" (Seuil) de Stefan Le Courant lauréat du Prix "Livre et Droits Humains" - Mention française #20 / Denis Mukwege, prix Nobel de la paix en 2018, lauréat international pour "La force des femmes" (Gallimard)

Publié le

Inauguré en 2002 sous la présidence de Simone Veil, le Prix "Livre et Droits Humains" récompense un ouvrage remarquable tant par ses qualités littéraires que pour le témoignage qu’il livre d’une époque et son habileté à illustrer la défense des droits humains. Il est doté de 3000 € par la Ville de Nancy.

Le jury s'est réuni le jeudi 7 juillet sous la présidence d'honneur d'Alain Mabanckou. Poète, romancier, enseignant et chroniqueur, Alain Mabanckou a commencé des études de droit à l´université de Brazzaville et les a poursuivies en France. L’auteur fait ses premiers pas en poésie avec l’ouvrage Au jour le jour. La nostalgie de l'enfance, l'amour de la mère et de la patrie, le devoir de mémoire, le sentiment d'exil ou encore la déliquescence de l'Afrique contemporaine sont autant de thèmes qu'il explore dans ses textes. En 2010 il fait son entrée dans la collection Blanche des éditions Gallimard avec son roman Demain j'aurai vingt ans. En 2015, le romancier et poète franco-congolais est nommé professeur à la chaire annuelle de création artistique du Collège de France. Il est le premier écrivain appelé à cette fonction prestigieuse.

Les membres du jury
Hélène Andlauer - Libraire Hall du Livre
Grégoire Bouvier - Président de la Licra 54
Patricia Daguerre-Jacque - Adjointe au Maire de Nancy déléguée à l’égalité femmes-hommes, à la lutte contre les discriminations et aux droits humains
Hélène Gestern - Écrivaine
Brigitte Jeannot - Avocate
Bertrand Masson - Adjoint au Maire de Nancy délégué à la culture, au patrimoine, aux métiers d’art et aux grands événements
Jacqueline Mersch - Correspondante régionale (54) de l’UNICEF
Deux détenus du Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville

> Prix Livre et droits humains 2022 - Mention française

Stefan Le Courant est le lauréat du prix Livre et Droits Humains 2022 pour Vivre sous la menace, les sans-papiers et l’État (Seuil).
La politique de contrôle migratoire ne s’exerce pas uniquement aux frontières, sur le territoire national elle continue d’œuvrer en séparant celles et ceux qui bénéficient d’un séjour régulier des autres qui en sont dépourvus. Elle trace des démarcations intérieures invisibles et implacables quand le spectre de la frontière hante le quotidien des personnes qui chaque jour risquent l’expulsion. En ethnographe, Stefan Le Courant tente de saisir les conséquences intimes de ce gouvernement par la menace.
Après une enquête de plusieurs années auprès d’une quarantaine de sans-papiers, l’auteur restitue avec humanité leur expérience ; il raconte des vies façonnées par la crainte de l’arrestation ou de la dénonciation. Si la menace est, pour celui qui l’exerce, une manifestation de son pouvoir de nuire sans exécution immédiate, pour celui qui y est exposé, elle se traduit par une conscience aiguë et permanente du danger. Obsédante, cette menace pousse à privilégier la solitude et la méfiance ; elle transforme l’environnement proche en un monde de signes potentiellement redoutables : le ton d’une voix, la couleur d’un uniforme, la question d’un camarade de chambre, tout peut être un indice qu’il devient crucial de savoir exploiter. En cherchant à appréhender cette présence qui se dérobe, à vivre la vie d’un sans-papier, l’auteur livre un récit immersif aussi original qu’inédit.
Stefan Le Courant est anthropologue, chargé de recherche au CNRS.

Les autres ouvrages en lice pour cette 20ème édition étaient :

- Christian Chevandier, Mémoires d'une tragédie (Robert Laffont)
- Fatou Diome, Marianne face aux faussaires (Albin Michel)
- Édouard Durand, Défendre les enfants (Seuil)
- Louise El Yafi, Lettre à ma génération (L'Observatoire)
- Éric Fottorino, La pêche du jour (Philippe Rey)
- Manon Garcia, La conversation des sexes (Climats)
- Laurent Joly, La Rafle du Vél d'Hiv (Grasset)
- Denis Labayle, Le médecin, la liberté et la mort (Plon)
- Laura Lange, Vers une maternité sans corps (L'Observatoire)
- Céline Piques, Déviriliser le monde (Rue de l'échiquier)
- Maurice Rebeix, L'Esprit ensauvagé (Albin Michel)
- Mathias Wargon, Hôpital : un chef d'oeuvre en péril (Fayard)        

NOUVEAU - Prix Livre et Droits Humains 2022 – Mention internationale

Pour la première fois, la Ville de Nancy et le jury du Prix Livre et Droits Humains remettent une mention internationale à Denis Mukwege, gynécologue, militant des droits de l’homme kino-congolais et prix Nobel de la paix en 2018 pour La force des femmes (Gallimard).
Surnommé « l’homme qui répare les femmes », le gynécologue et chirurgien Denis Mukwege a consacré sa vie aux femmes victimes de sévices sexuels en République démocratique du Congo. Dans une région où le viol collectif est considéré comme une arme de guerre, le docteur Denis Mukwege est chaque jour confronté aux monstruosités des violences sexuelles, contre lesquelles il se bat sans relâche, parfois au péril de sa vie.
Dès 1999, il fonde l’hôpital de Panzi dans lequel il promeut une approche « holistique » de la prise en charge : médicale, psychologique, socio-économique et légale.
Écrit à la première personne, La force des femmes retrace le combat de toute une vie en dépassant le genre autobiographique. L’héroïne du roman, c’est la femme composée de toutes ces femmes. L’auteur rend un véritable hommage à leur courage, leur lutte. Pour lui, il s’agit d’une lutte mondiale : « C’est vous, les femmes, qui portez l’humanité. »
Ainsi, à travers le récit d’une vie consacrée à la médecine et dans un vrai cri de mobilisation, Denis Mukwege nous met face au fléau qui ravage son pays et nous invite à repenser le monde. La force des femmes clame haut et fort que guérison et espoir sont possibles pour toutes les survivantes.

Save the date

Sous la présidence d’honneur de l’écrivain franco-congolais Alain Mabanckou dont les livres sont traduits dans plus d’une quinzaine de langues et qui à de nombreuses reprises a pris position pour la défense des droits humains et de la liberté d’expression, le prix Livre et Droits Humains sera remis officiellement lors du Livre sur la Place, dans les Grands salons de l’Hôtel de Ville, le vendredi 9 septembre. Il donnera lieu à deux entretiens avec les lauréats à l'issue de la remise du prix.

Depuis 2002...
2002 : Présidente : Simone Veil / Lauréat : Patrick Declerck pour "Les Naufragés" (Éditions Plon)
2003 : Hommage à «Reporters Sans Frontières» / Lauréat : Bernard-Henri Lévy pour "Qui a tué Daniel Pearl ?" (Éditions Grasset).
2004 : Président : Professeur François Jacob de l’Académie Française, Prix Nobel de médecine / Lauréate : Marie de Hennezel pour "Le souci de l’Autre" (Éditions Robert Laffont).
2005 : Président : l’Académicien Goncourt Jorge Semprun / Lauréate : Cléa Koff pour "La mémoire des os" (Éditions Héloïse d’Ormesson).
2006 : Président : Bronislaw Geremek, historien et homme politique polonais / Lauréat : Jacques Semelin, pour "Purifier et détruire : usage politique des massacres et génocides" (Editions du Seuil).
2007 : Président : Amin Maalouf/ Lauréate : Catherine Herszberg, "Fresnes, histoires de fous" (Editions du Seuil)
2008 : Président : Luc Ferry, philosophe et écrivain / Lauréat : Frédéric Lenoir pour "Tibet, un moment de vérité" (Editions Plon)
2009 : Président : Maître Robert Badinter / Lauréat : Amin Maalouf pour "Le Dérèglement du Monde" (Editions Grasset). Une mention spéciale "Livre Jeunesse et Droits de l’Homme" est décernée à l’unanimité à la collection : Ceux qui ont dit non ! chez Actes Sud Junior.
2010 : Président : Docteur Xavier Emmanuelli, fondateur du Samu social et ancien ministre / Lauréate : Florence Aubenas pour "Le quai de Ouistreham" (L’Olivier)
2011 : Présidente : Simone Veil / Lauréats : Mémona Hintermann et Lutz Krusche pour "Ils ont relevé la tête" (Editions Lattès).
Un prix spécial du jury a également été décerné à Marc Lavoine et Driss El Kesri pour "Toi et moi, on s’appelle par nos prénoms" (Le Papotin, livre Atypique Editions Fayard).
2012 : Président : Daniel Rondeau, écrivain et journaliste, délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO /Lauréats : Rithy Panh et Christophe Bataille pour "L’Elimination" (Editions Grasset)
2013 : Président : Jean-Christophe Rufin, de l’Académie française / Lauréat : Antoine Sfeir pour "L’Islam contre l’Islam" (Editions Grasset)
2014 : Président : Olivier Poivre d’Arvor / Lauréats : Jean-Michel Pelt et Pierre Rabhi pour "Le Monde a-t-il un sens ?" (Editions Fayard)
2015 : Présidente : Maryse Condé / Lauréat : Abdennour Bidar pour "Plaidoyer pour la fraternité" (Editions Albin Michel)
2016 : Président : Pascal Picq / Lauréat : Michel Eltchaninoff est le lauréat 2016 de ce Prix pour "Les Nouveaux Dissidents" (Stock)
2017 : Président : Vincent Monadé / Lauréat : Kamel Daoud pour Mes Indépendances (Actes Sud)
2018 : Président : Axel Kahn / Lauréat : Kouamé pour Revenu des Ténèbres (XO)
2019 : Président : Tobie Nathan / Lauréate : Dominique Sigaud pour La Malédiction d’être fille (Albin Michel)
2021 : Présidente : Florence Aubenas / Lauréat : Antoine Laurent pour Journal de bord de l’Aquarius, dans la peau d’un marin-sauveteur (Kero)